Un champ immense parsemé de 1500 bottes de pailles sous un soleil bien présent, voici planté le décor. Des bottes de pailles qui constituent nos futurs murs pour notre première construction qui devrait faire 200 m2 avec un étage. Nous avons dû rassembler les bottes de pailles en petits paquets de vingt pour faciliter le passage du tracteur et de son énorme remorque. Ensuite, il fallait remplir la remorque à la main pour les premiers étages et ensuite à la fourche pour arriver à une pyramide bien stable de huit étages. Pour terminer, il a fallu transporter les bottes dans un hangar et les décharger pour les ranger à l’abri des intempéries. 

Cet article a 1 commentaire

  1. Formidable ! Ça me rappelle mon expérience monastique ! Les bottes de paille à bout de bras puis à bout de fourche-he pour atteindre le dernier « étage » de la remorque… Lourd, mais comme je dormais bien le soir ! Vous le savez certainement, mais bon, je vous le dis quand même : veillez à ce que la paille soit vraiment bien sèche ou, sinon, salez-la pour absorber l’humidité, autrement ça peut fermenter et …prendre feu.)
    Bravo en tout cas pour ce projet intelligent et collectif. J’embrasse ceux d’ente vous que je connais et puis, tiens, soyons pas pingre, les autres aussi ! Brigitte

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :